Ad’ AP: les arnarques téléphoniques continuent !

L’Udogec a récemment été alerté sur de nouveaux démarchages agressifs par des sociétés privées pour la réalisation et le suivi des Ad’AP.

Comment agissent les sociétés ?

La méthode est la suivante : une société prend contact par téléphone avec le chef d’établissement ou le président d’Ogec en se présentant souvent avec une ambiguïté qui peut laisser penser qu’elle représente un service de l’État. Elle affirme que l’établissement n’est pas en règle au regard des dispositions relatives à la réalisation et au suivi des Ad’AP tout en attestant s’être renseignée auprès des administrations (mairie, préfecture). Elle insiste de façon menaçante sur les amendes encourues, elles vous avertissent que vous êtes hors-la-loi et que vous risquez de payer 45 000 €. d’amende. Le but est de vendre une prestation payante réalisée par téléphone.

Après demande d’information auprès de la Préfecture d’Ille-et-Vilaine, il s’avère qu’aucune relation de partenariat existe entre la Préfecture et ces entreprises. Ces dernières utilisent juste un démarchage commercial très agressif.

Rassurez-vous ! Vous êtes en règle dès lors que votre établissement fait partie de l’Ad’AP patrimonial de l’Enseignement Catholique d’Ille et Vilaine, ou bien que votre établissement a procédé à son propre Ad’AP.