L’enseignement catholique

Réenchantons l'école

L’Enseignement catholique en Ille-et-Vilaine rassemble 332 établissements, de la maternelle à l’enseignement supérieur, emploie 5 100 enseignants et 3 000 personnels de service et d’administration.

81 000 élèves y sont scolarisés soit 40 % des élèves du département.

L’Enseignement catholique est porteur d’une conception globale de l’éducation qui situe la dimension pastorale au cœur de ses préoccupations.

 

Pour l’année 2017/2018, la Direction Diocésaine de l’Enseignement catholique s’engage à travers deux dynamiques pour le réseau : celle du réenchantement de l’école impulsée par le Secrétariat Général de l’Enseignement catholique depuis 3 ans et celle des orientations et priorités du diocèse d’Ille-et-Vilaine lancées en 2014.

 

QUATRE ORIENTATIONS GUIDENT LES ACTIONS DE L'ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE

• Une identité catholique vivante et visible

• Une communauté d’éducation et de formation originales

• L’accueil et la scolarisation de chaque élève dans sa singularité, ses talents, ses fragilités.

• Un réseau qui construit solidairement son avenir

L’UDOGEC fait partie intégrante du Réseau de l’Enseignement catholiqueAu fil des années, le réseau s’est organisé en se dotant de structures et d’un Statut précisant son fonctionnement et la place de chacun dans la communauté éducative.

Ainsi chaque structure, tant au plan local, diocésain que régional et national, joue son rôle dans la vie et le développement de l’Enseignement catholique. L’une des caractéristiques propres à l’Enseignement catholique est de ne pas être monolithique mais d’être fondé sur l’autonomie de chaque établissement et d’en favoriser l’initiative.

La cohésion de cette organisation repose essentiellement sur la prise de conscience des liens qui unissent les membres de l’Enseignement catholique et sur leur volonté permanente de coopération dans la perspective d’un progrès commun.

Pour mener sa mission, l’UDOGEC travaille en étroite collaboration avec la Direction Diocésaine de l’Enseignement catholique (DDEC) et l’Association des parents d’élèves de l’Enseignement Libre (APEL). On parle de « trépied institutionnel ».

On retrouve d’ailleurs le même fonctionnement au niveau local, puisque sont étroitement associés l’association de gestion (OGEC), les parents d’élèves (APEL), le chef d’établissement (qui reçoit sa lettre de mission de la tutelle).

Le trépied institutionnel

La mission d'Eglise

C’est par l’autorité de tutelle qu’elle soit diocésaine ou congréganiste que l’école catholique a « une existence ecclésiale ». Elle remet au chef d’établissement sa lettre de mission et veille à ce que les décisions de l’OGEC concourent à la réalisation du projet éducatif.

Le Directeur Diocésain

En tant que Délégué Episcopal à l’Enseignement catholique, il reçoit de l’évêque une mission d’accompagnement de l’ensemble des établissements du diocèse.

La mission de service public

L’OGEC constitue le support juridique de l’action d’enseignement et se trouve de ce fait associé au service public de l’éducation par l’intermédiaire d’un contrat d’association avec l’État.